mercredi 6 mai 2015

Un sort tragique pour Antigone

Comme vous le savez peut-être, la langue anglaise domine la chanson, le cinéma, la pub. Depuis quelques temps, l'anglais s'impose enfin au théâtre parisien. C'est une bonne chose. Et il était temps ! Donc en collaboration avec le British Council (1), Juliette Binoche, membre éminente de la société du spectacle, joue l'Antigone de Sophocle, non pas en grec ancien, ni même en français, mais en anglais. Agir pour l'anglais salue la comédienne pour cet acte de courage et de non conformisme. La pièce en anglais comporte des sur-titres en français. Quelle ringardise ! Une petite manifestation de soutien, avec drapeaux anglais devant le théâtre, lui ferait sans doute chaud au cœur. 

Attention, toute bonne chose à une fin, et la comédie se termine, malheureusement, bientôt.

(1) Manifestation organisée du 22 avril au 14 mai dans le cadre du Tandem Paris-London 2015, mis en œuvre par l’Institut français et la ville de Paris, avec le soutien de la ville de Londres et du British Council : http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-antigoneivovanhove-745

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Voici quelques extraits d'un entretien vu sur le site du journal l'express

Pourquoi Antigone, et pourquoi en anglais': "Il y a beaucoup de pourquoi", a répondu Juliette Binoche lors d'une conférence de presse à Luxembourg, en présence d'Ivo Van Hove et de Frank Feitler, directeur des Théâtres de la Ville de Luxembourg (...) Antigone (...)ose quelque chose de différent". "Il n'y a que comme cela que l'on peut changer les lois. C'est d'ailleurs ce que Mandela a fait", précise Juliette Binoche.
(...) Ivo Van Hove. "Nous n'avons pas voulu être démonstratifs ni donner de leçons. (...) Antigone nous interroge sur le genre de société que nous voulons". "La pièce elle-même est aussi explosive qu'une bombe nucléaire.